Appropriateness: Ce que nos projets nous ont appris
Colloque d’automne de l’AMCIS à Bellinzone

Appropriateness: Ce que nos projets nous ont appris

Offizielle Mitteilungen
Édition
2018/02
DOI:
https://doi.org/10.4414/phc-f.2018.01702
Prim Hosp Care (fr). 2018;18(02):24-25

Affiliations
a Médecin-chef MIG, Ospedale Regionale di Bellinzona e Valli – Bellinzona; b Quality and risk manager, Ospedale Regionale di Locarno; c Vice-médecin-chef MIG, Ospedale Regionale di Mendrisio

Publié le 24.01.2018

La réunion automnale de l’Association des Médecins-chefs et -cadres Internistes Hos­pitaliers Suisses (AMCIS) a eu lieu le 9 novembre 2017 à l’Auditorium de l’Ospedale Regionale di Bellinzona e Valli.
Le département de médecine interne de l’Ente Ospedaliero Cantonale (EOC), l’hôpital public multisite du canton du Tessin, a répondu à l’appel de l’AMCIS d’organiser le colloque d’automne en se présentant comme un département multisite fonctionnel.
Il a offert un programme de formation dont le fil conducteur est l’adéquation diagnostique et thérapeutique selon la perspective de Choosing Wisely «More is not always better» (fig. 1). La campagne Choosing Wisely, née en 2012 de l’initiative de l’American Board of Internal Medicine (ABIM) Foundation, a diffusé dès le début un message innovant et courageux de prise en charge centrée sur le patient et ses besoins qui intègre des soins appropriés, caractérisés par un bon rapport bénéfice global/coûts globaux, et promeut un dialogue médecin-patient destiné à permettre au second de faire ses choix en connaissance de cause.
Figure 1: Le slogan de la campagne Choosing Wisely qui a servi de fil conducteur à la réunion automnale de l’Association des Médecins-chefs et -cadres Internistes Hospitaliers Suisses («Schweizerische Gesellschaft Internistischer Chef und Kaderärzte» – ­AMCIS/ICKS/ASIO) du 09.11.2017 à Bellinzone.

Projets de Choosing Wisely aux hôpitaux tessinois

Tout au long de la journée de formation, la rencontre de Bellinzone a mis en évidence la valeur d’initiatives telles que celles encouragées par l’EOC dans le cadre de la campagne sur Choosing Wisely et regroupées en juin 2017 au sein de l’association «smarter medicine–Choosing Wisely Switzerland». L’EOC a été l’un des initiateurs de cette campagne au niveau national, avec un projet concret mis en route en juin 2013 dans ses hôpitaux régionaux de soins aigus répartis sur le territoire tessinois (hôpitaux régionaux de Lugano, de Bellinzone et vallées, de Locarno et de Mendrisio). Profitant de l’occasion qui leur était offerte par l’AMCIS, plusieurs intervenants de la campagne Choosing Wisely de l’EOC ont présenté quelques-unes des problématiques inhérentes à l’adéquation des prescriptions médicamenteuses, se référant notamment au cas des benzodiazépines, des inhibiteurs de la pompe à protons et de la vitamine D. Un fait alarmant à titre d’exemple: il s’est avéré que durant la période 2014–2017, 30% en moyenne des patients hospitalisés dans une unité de Médicine interne de l’EOC prenaient des benzodiazépines à domicilie.

Eviter des erreur de prescription des médicaments

Toujours sur la question de l’adéquation des prescriptions médicamenteuses, un intervenant a présenté le concept de l’antibiotic stewardship, une méthode innovante sur laquelle se base un projet pilote mis au point aux Hôpitaux Universitaires de Genève et auquel participeront les hôpitaux de Lugano et de Bellinzone.
Ce projet-pilote veut orienter les médecins vers un comportement de prescription «raisonné», evidence-based et surtout respectueux des lignes directrices en vigueur pour la prescription d’antibiotiques. L’erreur de prescription des médicaments aux interfaces, en particulier lors de l’admission à l’hôpital, était le sujet d’une intervention où ont été présentées les données d’une étude prospective réalisée au département de médecine interne de l’Ospedale Beata Vergine à Mendrisio. Ce travail dont les données seront publiées au cours de l’année 2018 a révélé que, même dans un système de santé d’avant-garde tel qu’il existe en Suisse, on constate à l’admission une forte incidence (47%) de discordances thérapeutiques de relevance clinique potentielle, discordances qui ont pu être mises en évidence grâce à l’introduction du processus d’une Medication Reconciliation.
La thématique de la adéquation de l’indication d’un examen diagnostique radiologique a également été traitée, avec une présentation du parcours entrepris par l’EOC pour le monitorage des doses de rayons administrées et la recherche de moyens de les orienter à l’avenir vers des doses mieux adaptées à la situation et au patient. Les présentations auxquelles ont pu assister les participants à la journée ont souligné les éléments fondamentaux du parcours dans lequel s’est engagé le Département de Médecine Interne et de Chirurgie avec les services de support de l’EOC, à savoir le monitorage en continu des paramètres, le benchmarking et la transparence grâce à la création d’un système informatique conçu par l’EOC et appelé Reporting Wisely; il s’agit d’un «dashboard» intuitif, consultable par tous les cadres médicaux et infirmiers de tous les instituts de l’EOC et donnant un accès constant et sans restriction aux données de relevés de surveillance, ce qui permet de les comparer à celles des autres services et établissements hospitaliers de l’institution.

Des échanges interessantes et un réseautage utile

En ces temps où tous les acteurs du système de santé suisse se penchent, ou devraient se pencher, sur les moyens d’améliorer les prestations en réduisant les coûts tout en maintenant un haut niveau de la qualité des soins, ces thématiques ouvrent un nouvel horizon dans la recherche quotidienne de solutions appropriées. La voie qui doit nous mener à un niveau plus élevé de conscience dans les décisions diagnostiques ou le choix d’une thérapie plus rationnelle et ciblée pour le patient sera encore longue, mais le processus de changement est en marche.
Les échanges entre les différents médecins internistes et médecins-cadres des hôpitaux Suisses réunis à Bellinzone pour cette riche et stimulante journée de formation ont permis de jeter de nouveaux ponts, de créer des incitatifs et d’ébaucher des idées de projets futurs visant à encourager les acteurs à partager les ­expériences et à confronter leurs points de vue pour s’aider mutuellement dans leur développement.
La journée de Bellinzone s’est terminée par une excursion au château de Sasso Corbaro qui, du haut des pentes du Daro, domine le chef-lieu du canton du Tessin (fig. 2). Les jeux de lumière, la vue sur les montagnes déjà partiellement enneigées et la chaleur du soleil automnal du Tessin ont planté le décor de l’après-midi et contribué à la réussite de cette journée avec les bonnes résolutions pour les projets futurs de la nouvelle Association des Médecins-chefs et -cadres Internistes Hospitaliers Suisses.
Figure 2: Quelques-uns des participants qui ont visité le musée du château de Sasso Corbaro à la fin de la journée de formation.
Bruno Schmucki
Kommunikation, SGAIM
Schweizerische Gesellschaft
für Allgemeine ­Innere ­Medizin
Monbijoustrasse 43
Postfach
CH-3001 Bern
bruno.schmucki[at]sgaim.ch