Happy smarter 2023!

Editorial
Édition
2023/02
DOI:
https://doi.org/10.4414/phc-f.2023.10661
Prim Hosp Care Med Int Gen. 2023;23(02):3

Publié le 08.02.2023

Je sais, je sais, nous sommes déjà en février. Dry January est passé, vive Carnaval! Terminées les bonnes résolutions du Nouvel An. Et pourtant, permettez-moi quand même de vous transmettre au nom du CMPR tous mes meilleurs vœux pour 2023.
Et si nous faisions de cette année, une smarter 2023?
Et si, avec toutes les meilleures intentions du début d’année, nous pratiquions vraiment une smarter medicine depuis ce jour et pour toujours? Et si nous appliquions déjà et consciencieusement les listes Top 5 de smartermedicine.ch? Tous ces examens et traitements inutiles, anxiogènes, voire dangereux, que nous pourrions éviter si les vrais besoins de nos patientes et patients étaient pris en compte, si nous subissions moins les faux incitatifs économiques de notre système de tarification.
François Héritier
Président Collège de Médecine de Premier Recours CMPR, Berne
francois.heritier[at]unisante.ch
Tellement convaincu de l’importance du problème, le Conseil de Fondation du CMPR a choisi smarter medicine comme thème 2023 pour son Fonds de recherche. Avis aux chercheuses et chercheurs: il est fait appel à votre imagination, à votre créativité et à votre rigueur. Soumettez-nous vos projets d’ici au 15 octobre! Pour plus de précisions, rendez-vous sur le site du CMPR.
En ce début d’année, l’esprit peut-être encore embué des vapeurs du Réveillon, laissez-moi rêver... Et si en 2023, la politique devenait plus smart?
Et si déjà notre politique de santé était moins obsédée par la question des coûts et s’attelait plutôt à une définition et à une priorisation des besoins de la population?
Dans une réflexion globale de durabilité du système, quand certaines limites sont déjà dépassées, quand la crainte d’un rationnement se fait plus concrète à chaque nouvelle mesure d’économie…
Des données et des propositions scientifiques [1] existent, nous savons que nous devons faire mieux, souvent avec moins. Au prix certes de quelques changements, parfois douloureux, mais le pouvons-nous... le voulons-nous?
Je veux croire en notre capacité de concertation, en notre habilité à trouver des solutions consensuelles quand toutes les parties s’entendent sur des objectifs constructifs et durables, éloignés des clivages idéologiques.
Et si de telles mesures plus intelligentes, plus smart, dépendaient non seulement notre avenir d’assurés dans un système de santé mais carrément notre survie comme êtres humains?
Globalement et plus largement que dans le seul domaine sanitaire, nous avons dépassé bien des limites planétaires avec notre mode de vie consommateur et pilleur de ressources. Sommes-nous plus heureux avec le 101esmartphone que nous vend toujours plus cher la publicité?
Pouvons-nous prospérer dans notre vie personnelle, relationnelle, spirituelle hors de cette spirale infernale de la croissance consumériste?
Je veux le croire et j’y aspire par une smarter life, plus réfléchie, plus sobre, centrée sur des valeurs de lien et d’écoute, de l’autre et de la nature.
Pour maintenant et pour l’avenir de mes enfants.
C’est ma responsabilité...
Happy smarter 2023!
Dr méd. François Héritier
Président
p.a. Collège de Médecine de Premier Recours
Rue de l’Hôpital 15
CP 1552
CH-1701 Fribourg
1 Santé et environnement, Nicolas Senn et coll., RMS Editions 2022.

Avec la fonction commentaires, nous proposons un espace pour un échange professionnel ouvert et critique. Celui-ci est ouvert à tous les abonné-e-s SHW Beta. Nous publions les commentaires tant qu’ils respectent nos lignes directrices.