De nombreux petits Goliath

Editorial
Édition
2022/03
DOI:
https://doi.org/10.4414/phc-f.2022.10581
Prim Hosp Care Med Int Gen. 2022;22(03):68

Publié le 09.03.2022

Dimanche 13 février 2022. L’histoire est en train de s’écrire en Suisse. La première initiative populaire dédiée au thème de la prévention sanitaire pourrait être acceptée par le peuple et les cantons. Les personnes principalement impliquées dans la bataille électorale, les initiatrices et initiateurs, représentantes et représentants des principales organisations à l’origine de ce projet, se sont rassemblées au parc Grosse Schanze à Berne et attendent fébrilement les résultats de la votation: allons-nous y arriver?
Bref retour en arrière: Plus de 5 ans se sont écoulés depuis l’invitation dans une salle de réunion de la vieille ville bernoise émise par le Conseiller des Etats Hans Stöckli. En tant qu’individu directement impliqué, à travers son travail, dans diverses ligues de santé et avec Allianz «Gesunde Schweiz» , il avait une vision. Le but était de pouvoir réduire la consommation de tabac en Suisse pour permettre de diminuer les répercussions du tabagisme sur la santé et la souffrance associée. Hans Stöckli avait reconnu qu’il ne pourrait pas atteindre son objectif uniquement avec les ligues, l’initiative contre le tabagisme passif l’avait montré. Son approche: Nous embarquons avec nous les professions de santé et augmentons nos chances avec les «blouses blanches». A cela s’ajoute le fait qu’il était initialement prévu de recueillir des signatures, de mettre sur pied l’initiative, d’accroître ainsi la pression sur le Parlement, de rédiger et d’adopter une loi raisonnable sur les produits du tabac. Soumettre l’initiative à la votation était en réalité un peu trop ambitieux.
Grosse Schanze, Berne, peu avant midi. Les urnes sont closes. Tout le monde attend impatiemment les résultats. Le canton de Glaris sera-t-il à nouveau le premier? Comme à l’époque, pour l’initiative des médecins de ­famille, avec 92% de oui? Un résultat que nous atteignerons jamais cette foi! Le canton de Glaris est décisif, un genre de swing state, le gagner représente un pas de plus vers la majorité des cantons. Glaris est en effet le premier canton et dit, avec 200 voix d’écart, oui!
Nouveau retour en arrière: Nous avons tout juste réussi la collecte de signatures. Et le plan visant à influencer positivement la discussion autour de la loi sur les produits du tabac a d’abord fonctionné, la Commission du Conseil des Etats nous a suivis sur de nombreux points. La désillusion ne s’est pas fait attendre, l’organe de lobby des multinationales du tabac s’est réveillé et a renversé la vapeur avec ses moyens colossaux. Le résultat? Notre initiative est rejetée par le Parlement et la loi sur les produits du tabac est inutilisable. Nous devons procéder à la votation! Cela signifie dresser des analyses, envisager des stratégies, recueillir des fonds, développer la communication à tous les niveaux avec l’aide de nombreuses personnes. En sachant que les «opposants» disposent de bien plus d’argent. Mais justement pas de la volonté, ni de l’engagement.
Dehors, le soleil brille, dedans, les résultats tombent au compte-gouttes, un canton après l’autre. La Suisse centrale et Saint-Gall disent non, rien de surprenant. L’émission sur la votation veut déjà nous déclarer vainqueurs au vu des prévisions, nous sommes plus prudents, nous n’avons pas encore les 12 voix de cantons requises. L’Argovie vote également oui, les tourtes aux carottes sont servies!
A 14h30, nous y voilà: 12 cantons ont dit oui à «Enfants sans tabac», ainsi que certainement plus de 55% des ­votants. Un événement historique, au cœur duquel se trouve mfe. Un grand merci à tous ceux et celles qui nous ont soutenus de manière si active et engagée, en premier lieu à notre bureau administratif! «Nous sommes les petits Goliath qui avons tenu tête au grand Goliath» (citation de Hans Stöckli). Prenons-en de la graine pour la suite de notre travail politique!
Responsabilité ­rédactionnelle:
Sandra Hügli-Jost, mfe
Carlos Quinto, Alexander Möller, Heidi Zinggeler Fuhrer, ­Philippe Luchsinger. Photo: Philippe Luchsinger.
Sandra Hügli-Jost
Responsable ­communication
mfe – Médecins de famille
et de l’enfance Suisse
Secrétariat général
Effingerstrasse 2
CH-3011 Berne
Sandra.Huegli[at]medecinsdefamille.ch

Avec la fonction commentaires, nous proposons un espace pour un échange professionnel ouvert et critique. Celui-ci est ouvert à tous les abonné-e-s SHW Beta. Nous publions les commentaires tant qu’ils respectent nos lignes directrices.