Le concept de Primary and Hospital Care fait ses preuves
Résultats de l’enquête auprès des lecteurs

Le concept de Primary and Hospital Care fait ses preuves

Editorial
Édition
2018/13
DOI:
https://doi.org/10.4414/phc-f.2018.01794
Prim Hosp Care Med Int Gen. 2018;18(13):223-224

Affiliations
a Directrice de publication EMH; b Managing Editor Primary and Hospital Care

Publié le 10.07.2018

Lorsque le PrimaryCare s’est transformé en Primary and Hospital Care (PHC) parallèlement à la création de la Société Suisse de Médecine Interne Générale (SSMIG), la question s’est posée de savoir si l’élargissement thématique à la médecine interne générale au cabinet et à l’hôpital, et ce afin d’aller dans le sens des lecteurs, avait des chances de réussir.
Aujourd’hui, nous pouvons dire que c’est une réussite. L’évaluation du taux de pénétration réalisée dans le cadre de l’enquête auprès des lecteurs 2017 de gfs-zürich1 a révélé que chez les porteurs du titre de spécialiste en médecine générale interne, le PHC occupe la troisième place, derrière le Bulletin des médecins suisses et le Forum Médical Suisse.
Pour nous, membres de la rédaction, il était particulièrement passionnant de nous pencher sur les questions relatives à la qualité de ce sondage. Vos réponses nous indiquent dans quelle direction nous devons développer la revue.
«Quelles sources d’information considérez-vous comme importantes pour votre activité professionnelle?». Les réponses (tab. 1) montrent très clairement l’importance des revues spécialisées pour les lecteurs, mais elles révèlent aussi qu’internet (y compris les sites internet des revues spécialisées) a considérablement gagné en importance par rapport à l’enquête ­auprès des lecteurs de 2010. Nous sommes heureux que le nouveau site internet de Primary and Hospital Care constitue une plateforme répondant aux exigences d’une présence internet interactive et optimisée pour les appareils mobiles.
Tableau 1: Importance des sources d’information sur une échelle de 1 (pas du tout important) à 5 (très important).
 20102017
Revues spécialisées4,34,3
Internet44,4
Congrès, séminaires4,14,1
Confrères4,14,1
L’indépendance des revues médicales, avec un score de 4,7 points sur 5, occupe une place tout à fait centrale pour les médecins suisses (fig. 1).
Figure 1: L’importance de l’indépendance des revues médicales spécialisées.
Le peer reviewing est également classé en tant que critère de qualité essentiel (4,3 points). Dans le Primary and Hospital Care, les articles de la rubrique «Apprendre» sont toujours soumis à un reviewing rigoureux conformément aux standards internationaux et sont marqués d’un logo correspondant.
Des questions supplémentaires d’ordre rédactionnel ont été posées aux personnes qui ont nommé le PHC parmi les journaux qu’elles lisent régulièrement. A la question «Qu’est-ce qui vous plaît dans la revue Primary and Hospital Care?», les répondants pouvaient formuler une réponse spontanément, avec leurs propres mots. Les groupes de termes les plus fréquemment nommés sont les suivants:
– neutre, concret, bonne qualité, proche de la pratique, pertinent
– les différents contenus/articles (qualité/contenu/typographie)
– orientation vers la médecine de famille/la médecine hospitalière
– lisibilité, compact, agencement
– informations relatives à la politique (politique de santé/politique professionnelle)
«Comment lisez-vous les différentes rubriques?». La rubrique la plus lue est la rubrique «Apprendre», suivie de «Enseigner et rechercher». Toutefois, les articles de politique professionnelle, les éditoriaux, les chroniques de la rubrique «Réfléchir» et les bandes dessinées sont aussi régulièrement lus (fig. 2). Mis à part les courriers des lecteurs, qui sont relativement rares dans le PHC, aucune rubrique n’a vraiment perdu de terrain concernant cette question, ce que nous interprétons comme un signe que notre concept de rubriques fonctionne.
Figure 2: La popularité des différentes rubriques du Primary and Hospital Care.
Les réponses à la dernière question, «Dans quelle mesure êtes-vous d’accord avec l’affirmation suivante?», le confirment également: 62% des lecteurs sont d’accord avec l’affirmation «Le mélange thématique du PHC me plaît». Les articles relatifs à la politique professionnelle sont tout aussi appréciés que le savoir narratif transmis dans la rubrique «Réfléchir». En revanche, les lecteurs sont peu disposés à lire des articles publiés dans l’autre langue.
La rédaction du Primary and Hospital Care va continuer à s’investir avec beaucoup d’énergie et de passion afin de publier une revue passionnante, riche en enseignements, intéressante, amenant à la réflexion et teintée d’humour. Apportez-nous votre soutien! Commentez les différents articles sur notre site internet www.primary-hospital-care.ch, soumettez-nous des articles et partagez vos idées de thèmes centraux ou de séries d’articles. Auriez-vous peut-être même envie de prendre part à la revue en tant que rédacteur? Contactez-nous à l’adresse suivante: office[at]primary-hospital-care.ch.
Nous souhaitons également vous présenter deux nouveaux visages des Editions médicales suisses. Le 1er juin, le Dr Sandra Ziegler a pris ses fonctions de nouvelle directrice d’EMH et le 1er juillet, le Dr Roman Hari se joindra à nous en tant que nouveau membre de la ­rédaction du PHC. Nous leur souhaitons des débuts réussis et beaucoup de plaisir au sein des Editions médicales suisses.
Primary and Hospital Care
EMH Schweizerischer ­Ärzteverlag AG
Farnsburgerstrasse 8
CH-4132 Muttenz
office[at]primary-hospital-care.ch
© Tomert | Dreamstime.com

Avec la fonction commentaires, nous proposons un espace pour un échange professionnel ouvert et critique. Celui-ci est ouvert à tous les abonné-e-s SHW Beta. Nous publions les commentaires tant qu’ils respectent nos lignes directrices.