Congrès de printemps de la SSMIG

Des crises et des défis

Actualités
Édition
2023/07
DOI:
https://doi.org/10.4414/phc-f.2023.10722
Prim Hosp Care Med Int Gen. 2023;23(07):0-198

Publié le 05.07.2023

Environ 2000 participants ont assisté au 7e Congrès de printemps de la SSMIG du 10 au 12 mai 2023 à Bâle. Changement climatique, pénurie de soins, intelligence artificielle: le congrès de la plus grande société de discipline médicale suisse s’est penché sur les crises et les défis sociaux d’aujourd’hui, sous le slogan «Together for better care». Il a attiré notamment de nombreux futurs et jeunes médecins.
Le plus grand congrès médical spécialisé de Suisse s’est achevé après trois journées et quelque 150 sessions dédiées à la médecine hospitalière et à la médecine de famille. Outre les derniers enseignements scientifiques apportés par des experts de renom sur les trois grands thèmes Climat & santé, Interprofessionnalité et Intelligence artificielle, le réseautage se trouvait aussi au programme.

Échange et réseautage

«Les nombreuses rencontres avec des collègues appréciés de longue date et la présence rafraîchissante de nombreux jeunes médecins au congrès de printemps de cette année ont rechargé mes batteries de la meilleure façon possible», a déclaré la co-présidente de la SSMIG, Dre méd. Regula Capaul, après la deuxième journée du congrès. Le 7e Congrès de printemps de la SSMIG a fait une large place aux échanges et au réseautage, que ce soit à la nouvelle «Lounge SSMIG», lors des pauses café et déjeuner ou encore à l’apéritif pour les chercheurs.
La co-présidente de la SSMIG, Dre méd. Regula Capaul, a apprécié les multiples rencontres du 7 e Congrès de printemps de la SSMIG.
© SSMIG/Dominique Zahnd.

Focus sur les crises actuelles

Dans son programme de congrès varié, le comité scientifique sous la co-présidence du Prof. Dr Balthasar Hug et du Prof. Dr Christoph Henzen de l’Hôpital cantonal de Lucerne (LUKS) a abordé plusieurs crises actuelles qui affectent aujourd’hui – et continueront d’affecter – le travail quotidien des spécialistes en médecine interne générale.
Les effets du changement climatique sur la santé en font notamment partie. Aujourd’hui déjà, un tiers des décès dus à la chaleur sont imputables au changement climatique. Dans sa Keynote Lecture, le climatologue à l’EPF Reto Knutti a exposé les défis auxquels les médecins seront toujours plus souvent confrontés à l’avenir.
Le congrès a fait une large place aux échanges et au réseautage.

Soutien des médecins pour pallier la pénurie de soins

La pénurie de main-d’œuvre qualifiée est aussi l’un des défis actuels du secteur de la santé. Au cours d’un symposium de deux heures, des experts ont expliqué à l’aide d’exemples pratiques comment les médecins peuvent apporter leur soutien aux soins dans le cadre de la coopération multidisciplinaire et de la formation, et contribuer ainsi à rendre les professions de soins plus attrayantes. «Applaudir aux balcons ne suffit pas», a déclaré Yvonne Ribi, directrice de l’Association suisse des infirmières et infirmiers (ASI). Dans son exposé introductif, elle a clairement souligné que d’autres mesures immédiates sont indispensables pour remédier à la pénurie de personnel soignant.
Environ 2000 personnes ont participé au Congrès de printemps de cette année à Bâle.

L’intelligence artificielle – utopie ou réalité?

La Prof. Lia Bally a montré comment l’intelligence artificielle peut être utilisée pour le bien-être des patients dans le traitement quotidien du diabète à l’aide d’approches basées sur les données (alimentation, médicaments, etc.). La Keynote Lecture du dernier jour du congrès a fourni des informations importantes sur l’état actuel de l’intelligence artificielle (IA) dans le traitement du diabète et sur les défis encore à relever.
L’exposition industrielle a permis aux visiteurs de découvrir divers produits et services.

Promouvoir les solutions et l’innovation

C’est précisément en période de crise que les échanges et la formation sont plus importants que jamais pour trouver des solutions. Et c’est cette nécessité que le 7e Congrès de printemps de la SSMIG a mise en avant en décernant pour la première fois le «SSMIG Prix Lumière» à des projets d’innovation (voir page suivante). De plus, des «mises à jour» et d’autres formats d’apprentissage ont permis de se pencher sur des méthodes, techniques et modèles inédits et novateurs en médecine interne générale.
Le 8e Congrès de printemps de la SSMIG se tiendra du 29 au 31 mai 2024 au Congress Center Basel. À noter dès maintenant!
Vers la galerie d’images:
Lea Muntwyler, SSMIG
Responsable communication/marketing
Société Suisse de Médecine Interne Générale (SSMIG)
Monbijoustrasse 43
Postfach, CH-3001 Berne
lea.muntwyler[at]sgaim.ch

Avec la fonction commentaires, nous proposons un espace pour un échange professionnel ouvert et critique. Celui-ci est ouvert à tous les abonné-e-s SHW Beta. Nous publions les commentaires tant qu’ils respectent nos lignes directrices.