Projet 20 du Programme national de recherche 74 «Système de santé»

Guide pour l’intégration des aspects spirituels dans le traitement multimodal de la douleur

Recherche
Édition
2023/07
DOI:
https://doi.org/10.4414/phc-f.2023.10703
Prim Hosp Care Med Int Gen. 2023;23(07):201-203

Affiliations
a Professur für Spiritual Care, Universität Zürich; b Klinik Zugersee, Zentrum für Psychiatrie und Psychotherapie, Triaplus AG, Oberwil-Zug; c Klinik für Psychiatrie, Psychosomatik und Psychotherapie, Psychiatrische Universitätsklinik Zürich

Publié le 05.07.2023

Les aspects spirituels et existentiels jouent un rôle important pour de nombreuses personnes, non seulement dans les soins palliatifs en fin de vie, mais aussi dans les maladies chroniques. Mais comment la dimension spirituelle peut-elle être concrètement intégrée dans une approche thérapeutique multimodale? Quelles sont les approches utiles pour ne pas perdre de vue la personne dans sa globalité lors du traitement, malgré des ressources de temps et de personnel de plus en plus limitées, et pour prendre en compte non seulement les aspects psychosociaux, mais aussi les aspects spirituels?

Contexte

Dans une approche thérapeutique centrée sur le patient, les aspects spirituels et existentiels gagnent une importance croissante [1]. Bien que les données disponibles soient encore insuffisantes, les résultats de certaines études indiquent qu’une plus grande prise de conscience des aspects spirituels et leur intégration sont associées à une meilleure évolution de la maladie [2].
Une étude sur le «spiritual care» en cas de douleur chronique, qui faisait partie du PNR 74, a clairement fait apparaître non seulement que de nombreuses ressources spirituelles sont disponibles chez les patientes et patients souffrant de douleurs chroniques [3], mais aussi que plus de la moitié d’entre eux souhaitent que les aspects spirituels soient pris en compte dans leur traitement [4]. Selon l’étude, les professionnels de la santé perçoivent ce souhait et y sont en principe ouverts. Cependant, ils sont plutôt réticents à aborder de tels sujets, surtout en raison de l’absence de modèles, du manque d’expérience dans ce domaine et du peu de temps dont ils disposent [5].

Série: Projets du Programme national de recherche 74 «Smarter Health Care»

Le dernier sous-projet du projet de recherche «Spiritualité et douleur chronique», soutenu par le Fonds national suisse dans le cadre du Programme national de recherche (PNR) 74, a consisté à créer un guide pour l’intégration des aspects spirituels dans le traitement multimodal de la douleur, en se basant sur les résultats de recherche déjà existants et en s’appuyant sur les expériences réunies de plus de 40 expertes et experts issus de différentes professions de la santé. Ce guide est présenté ici.
Ce projet est l’un des 34 projets du PNR 74 du Fonds national suisse. L’objectif du PNR 74 est de créer les fondements scientifiques pour proposer un système de santé de qualité, viable sur le long terme et «intelligent» en Suisse.
Informations: nfp74.ch
Afin de combler cette lacune, le guide pour l’intégration des aspects spirituels dans le traitement multimodal de la douleur (ci-après abrégé «LISA-S») a été développé sous la direction de la chaire de «spiritual care» de l’Université de Zurich dans le cadre d’un processus en plusieurs étapes. Il entend montrer comment il est possible de tenir compte concrètement de la dimension spirituelle dans le traitement. Comme il n’y a pas qu’une seule manière de procéder, il rassemble l’expérience de plus de 40 expertes et experts de différentes professions de la santé qui travaillent avec des patientes et patients souffrant de douleurs chroniques.
Le guide s’adresse aux médecins, au personnel soignant, aux personnes exerçant des activités de physiothérapie et d’ergothérapie et aux personnes travaillant dans les professions psychologiques et sociales.

Méthodologie

Le LISA-S est le résultat d’une étude Delphi réalisée avec 28 expertes et experts en médecine, soins infirmiers, physiothérapie et ergothérapie, psychologie et travail social. Dans le cadre d’un processus en plusieurs étapes, un catalogue de questions a été soumis aux expertes et experts. Les réponses ont été analysées qualitativement et soumises à nouveau aux expertes et experts pour commentaires, sous forme anonymisée, en deux à trois tours.

Résultats

Il en a résulté un guide sous forme de carte de poche personnalisable (fig. 1) avec un livret d’accompagnement. Ce dernier contient des questions formulées qui doivent être considérées comme des suggestions et une source d’inspiration pour trouver sa propre manière d’aborder les entretiens avec les patientes et patients, ainsi que des informations de fond et des recommandations pour structurer ces entretiens. Ce qui semble utile pour l’usage personnel peut être consigné sur la carte de poche et ainsi être rendu plus rapidement accessible.
Le «Spiritual Distress and Resources Questionnaire» (SDRQ), également validé dans le cadre du projet PNR 74 et portant sur les ressources spirituelles et la détresse spirituelle en cas de douleurs chroniques, est joint au livret d’accompagnement. Ce questionnaire peut par exemple être utilisé pour effectuer une évaluation à bas seuil des ressources spirituelles et de la détresse spirituelle ou pour explorer le souhait des patientes et patients de voir les aspects spirituels pris en compte [3].
Figure 1: Carte de poche du guide.
© Chaire de soins spirituels, Université de Zurich
En vue d’une approche structurée, il a été proposé de distinguer, d’une part, l’entame de l’entretien et l’exploration des ressources spirituelles et de la détresse spirituelle et, d’autre part, l’intégration ciblée des aspects spirituels dans le traitement.
Selon la situation, une approche indirecte ou directe peut être appropriée pour l’entame. Une entame indirecte peut se faire par le biais de ressources générales, d’un langage métaphorique et imagé ou de l’exploration de la conception de la maladie par la patiente ou le patient, qui contient éventuellement aussi des aspects spirituels. Il est également possible de sonder et d’explorer directement les ressources spirituelles ou la détresse spirituelle en utilisant un langage approprié et adapté à la personne.
Il peut déjà être utile pour les patientes et patients de percevoir que les aspects spirituels peuvent être abordés et validés par la ou le thérapeute. Afin d’intégrer spécifiquement les aspects spirituels dans le traitement, quatre sous-domaines sont proposés: la prise en compte des ressources spirituelles dans les objectifs thérapeutiques, l’exploration de nouvelles ressources spirituelles possibles, l’aide à la gestion des conceptions pesantes de la maladie et l’exploitation des éléments imagés du langage utiles avec le patient ou la patiente.

Conclusion

Dans une approche thérapeutique des douleurs chroniques centrée sur le patient, les aspects spirituels peuvent également jouer un rôle important. Le présent guide pour l’intégration des aspects spirituels dans le traitement multimodal de la douleur (LISA-S) est une aide concrète pour les personnes de toutes les professions de la santé qui souhaitent prendre en compte la dimension spirituelle dans le traitement et l’accompagnement des patientes et patients atteints de douleurs chroniques. Tous les documents relatifs au guide ainsi que les publications scientifiques qui ont vu le jour dans le cadre du PNR 74 sur la dimension spirituelle dans la douleur chronique sont disponibles sur le site internet www.spiritualcare-leitfaden.ch ou peuvent être téléchargés gratuitement via ce QR code.

Entretien avec Klaus Bally, Centre universitaire de médecine de famille des deux Bâle et médecin de famille dans son propre cabinet jusqu’en 2018

Quelles sont vos expériences personnelles en matière d’intégration des aspects spirituels dans le traitement des douleurs chroniques?
Une relation solide et durable entre les personnes concernées et les professionnels de la santé qui les soignent ainsi qu’une approche biopsychosociale sont les piliers de la prise en charge de ces personnes accablées par la douleur. Cependant, en plus de la douleur physique, psychique et sociale, elles ressentent souvent une détresse existentielle; elles sont désemparées face à leurs douleurs et se posent des questions sur le sens de leur vie. Lorsque, dans de telles situations, j’ai réussi à établir un accès spirituel à la personne malade, cela a toujours été perçu comme une aide et un soutien.
Quelle est, selon vous, la principale utilité du guide?
Il a été démontré à plusieurs reprises que les médecins de famille considèrent certes la prise en compte de la dimension spirituelle comme importante pour surmonter la maladie, mais qu’ils se sentent en même temps très peu sûrs dans ce domaine. Le guide fournit des idées et des suggestions sur la manière d’aborder et de cerner les besoins spirituels.
Que faut-il au niveau individuel et systémique pour mettre en œuvre l’intégration des aspects spirituels dans le traitement des douleurs chroniques?
Tous les professionnels de la santé impliqués dans le traitement des patients souffrant de douleurs chroniques devraient disposer de certaines compétences pour aborder les questions spirituelles. En outre, il faudrait créer des possibilités de faire appel à des professionnels qualifiés et expérimentés dans les institutions de traitement stationnaire et dans le secteur ambulatoire.
Pour le projet:
Karin Hasenfratz
Professur für Spiritual Care, Universität Zürich
Kirchgasse 9
CH-8001 Zürich
karin.hasenfratz[at]uzh.ch
Pour le programme:
Heini Lüthy
Verantwortlicher Medienarbeit des NFP 74
Tössfeldstrasse 23
CH-8400 Winterthur
hl[at]hluethy.ch
1 Siddall PJ, Lovell M, MacLeod R. Spirituality: what is its role in pain medicine? Pain Med. 2015 Jan;16(1):51–60.
2 Balboni TA, VanderWeele TJ, Doan-Soares SD, Long KNG, Ferrell BR, Fitchett G, et al. Spirituality in serious illness and health. JAMA. 2022 Jul 12;328(2):184–197.
3 Peng-Keller S, Moergeli H, Hasenfratz K, Naef R, Rettke H, Hefti R, Ljutow A, Rittmeyer I, Sprott H, Rufer M. Including the spiritual dimension in multimodal pain therapy. Development and Validation of the Spiritual Distress and Resources Questionnaire (SDRQ). J Pain Symptom Manage. 2021 Oct;62(4):747–756. Available from: https://www.jpsmjournal.com/article/S0885-3924(21)00214-1/abstract
4 Do chronic pain patients wish spiritual aspects to be integrated in their medical treatment? A cross-sectional study of multiple facilities. Front Psychiatry. 2021 Jun 17;12:685158. Available from: https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpsyt.2021.685158/full
5 Rettke H, Naef R, Rufer M, Peng-Keller S. Spiritual Care und chronischer Schmerz: Die Sicht von Fachpersonen. Eine qualitative Untersuchung. Spiritual Care. 2021 Jan 18;10(1):42–52.