Trop de sucreries

Trop de sucreries

Spots
Édition
2018/19
DOI:
https://doi.org/10.4414/phc-f.2018.00942
Prim Hosp Care Med Int Gen. 2018;18(19):

Publié le 10.10.2018

Anamnestique

Trop de sucreries

Un jeune homme se plaignait de fréquentes crampes aux mollets. Le médecin de famille a trouvé une légère hypertonie, ainsi qu’à plusieurs reprises un très faible taux de potassium dans le sérum.
L’anamnèse a révélé que le patient, ancien fumeur à la chaîne, était parvenu à vaincre sa dépendance à la nicotine, mais s’adonnait désormais à une surconsommation de réglisse, laquelle avait conduit à un pseudohyperaldostéronisme.
Bernhard Gurtner
Crédit photo: © Stephan Bock | Dreamstime.com

Avec la fonction commentaires, nous proposons un espace pour un échange professionnel ouvert et critique. Celui-ci est ouvert à tous les abonné-e-s SHW Beta. Nous publions les commentaires tant qu’ils respectent nos lignes directrices.