La force de la société de discipline médicale dépend du nombre de ses membres

Saisir l’opportunité d’une af-filiation à la SSMIG

Editorial
Édition
2017/06
DOI:
https://doi.org/10.4414/phc-f.2017.01530
Prim Hosp Care (fr). 2017;17(06):108

Affiliations
Membre du Comité directeur de la SSMIG

Publié le 22.03.2017

A l’heure d’une médecine et d’une prise en charge des patients qui se fragmentent rapidement, il est plus que jamais nécessaire que notre discipline adopte une ­approche globale qui accompagne les patients de manière continue et coordonnée dans un système de santé toujours plus complexe. Bien que nous, en tant que généralistes, soyons convaincus de l’attractivité et de la pertinence de notre activité, cette seule conviction ne suffit pas pour mener le «generalism» dans un avenir prospère. L’avenir de chaque organisation dépend de la qualité et de la quantité de sa ­relève. Nous avons non seulement besoin d’un nombre croissant de généralistes actifs dans le ­domaine clinique à l’hôpital et en cabinet, mais la médecine interne générale a également un besoin considérable en innovateurs qui suivent de nouvelles voies en ce qui concerne l’enseignement, la recherche, la formation postgraduée et l’organisation de travail.
Comment obtenons-nous cette workforce dont notre système de santé a tant besoin? En augmentant continuellement l’attractivité et le prestige de notre domaine de spécialité. La SSMIG joue ici un rôle essentiel, en réunissant sous le même toit les médecins spécialistes de médecine interne générale exerçant une activité ambulatoire, stationnaire, mais également scientifique.
Plus de 75% des médecins exerçant en médecine interne générale sont déjà membres de la SSMIG. En tant que société de discipline médicale des généralistes exerçant en ambulatoire et à l’hôpital, la SSMIG est ­essentielle pour le développement de la médecine ­interne générale en tant que discipline, mais elle également pour son rôle de représentante politique. La SSMIG offre en outre d’excellentes possibilités de mises en relation entre ses membres. En particulier pour les jeunes médecins, cela peut représenter une bonne plate-forme pour la concrétisation de leurs plans de carrière et/ou de leurs activités de recherche. Afin ­d’apporter un soutien encore plus solide à la relève, le groupe de travail «Promotion de la relève» sera prochainement constitué. Avec son engagement pour une formation postgraduée de grande qualité et le soutien actif de la recherche en médecine interne générale, la SSMIG contribue directement à l’attractivité de notre discipline.
La force et l’influence d’une société de discipline médicale dépendent directement du nombre de membres qui la portent. Même si, depuis la fusion de la SSMI et de la SSMG, la SSMIG représente la plus grande société de discipline médicale de Suisse, se reposer sur ces premiers succès serait dangereux. La SSMIG doit grandir et renouveler ses membres, afin de pouvoir à l’avenir trouver des solutions aux problèmes actuels.
Afin que la SSMIG puisse, dans le futur également, affronter ces défis et rester forte, elle lance en 2017 une campagne de recrutement de membres. Les participants à l’un des deux congrès de la SSMIG (du 3 au 5 mai à Lausanne et les 14 et 15 septembre à Berne) qui ne sont pas encore membres devraient s’inscrire sans délai car aucune cotisation n’est demandée d’ici la fin de l’année, tout en profitant immédiatement des avantages du statut de membre de la SSMIG, et en particulier de la réduction des frais de participation aux congrès. La ­SSMIG espère que beaucoup saisiront cette opportunité et qu’au bout du compte, tout le monde y gagnera, y compris les membres actuels de la SSMIG.
Bruno Schmucki
Kommunikation SGAIM, Schweizerische Gesellschaft für Allgemeine Innere ­Medizin
Monbijoustrasse 43
Postfach
CH-3001 Bern
bruno.schmucki[at]sgaim.ch

Avec la fonction commentaires, nous proposons un espace pour un échange professionnel ouvert et critique. Celui-ci est ouvert à tous les abonné-e-s SHW Beta. Nous publions les commentaires tant qu’ils respectent nos lignes directrices.